Accueil > Course > Actualités > DRAC-2S AUX 24H DU MANS ROLLER

DRAC-2S AUX 24H DU MANS ROLLER

mardi 4 juin 2013, par Olivier BONNET

Pas d’équipe propre au club, mais des coureurs présents sur la piste

C’était les 25 et 26 mai, Francis, JP et Michel, associés à Bruno, Rikiki, Franck, Aymeric, Pouss, Emily et Flo de Montluçon ont bravé le froid, le vent et la pluie pour relever le défi des 24 heures en roller sur le mythique circuit Bugatti du Mans.

JPEG - 127.1 ko

L’équipe s’est constituée tardivement, mais l’entente avec le groupe de l’ASMSH est parfaite. On est dans le même registre de la course loisir. Le contact passe très facilement et la mise au point des stratégies de course ne nécessite pas de longues discussions, ni des frustrations.

JPEG - 122.8 ko

Au paddock n°6, le campement est installé !
La qualification canon de Cyril positionne l’équipe à la place 89 sur la ligne de départ. Pardon 89 sur 547 !

JPEG - 136.4 ko

16 h : le grand départ est pris par Aymeric. Départ en chaussette comme le veut la tradition. Un nouveau record, 19 secondes pour chausser … c’est bien parti !

Rotations à 10 jusqu’à 21h40, puis la nuit les équipes se relayent toutes les 2 heures pour que les autres équipiers puissent dormir. En attendant, le classement parle, après 9 tours nous sommes 186 sur 457 équipes. Bon début !
Les tours s’enchainent sans stress, avec une précision Suisse ! Chacun à son poste à temps, malgré l’absence de coaches. Une autogestion, impressionnante, les jeun’s et les moins jeunes, tout le monde est formidable !! La puce saute de cheville en cheville ! Et la place change … 139. Mais ce n’est qu’un début 125… puis 99 à 4h du matin (dans le 100 premiers !! notre objectif caché est atteint !)
Les températures fraîches (1°C à l’affichage, mais du givre dans les tentes et de la glace dans les flaques d’eau) ont stimulé l’ardeur du groupe.
La journée de dimanche sera longue, il faut tenir, mais le soleil est là. Tous les patineurs sont sortis des paddocks et lézardent au soleil !! Tous sauf ceux qui glissent sur le bitume du circuit.

Le circuit, rappelons-le, est un circuit magnifique de 4,185 km qui débute par une montée jusqu’à l’arche Dunlop (montée qui calme bien au fil des tours) pour ensuite plonger vers une descente dans laquelle chacun crée ses propres sensations. Puis c’est un enchainement de légères remontées, large virage à gauche puis à droite, faux plat descendants dans lesquels chacun développe sont meilleur patinage. Et c’est en fin de circuit que les faux plats montants font très mal aux jambes à qui veut honorer son équipe.

L’équipe termine 91 au scratch et 42 dans sa catégorie. Fiers de l’avoir fait ! On a tous trouvé beaucoup de plaisir dans cette édition un peu fraîche, mais très chaleureuse.

JPEG - 103 ko

Sur place, nous avons croisé des collègues d’entrainement qui courent dans des équipes concurrentes ! Bonjour à Camille, bonjour à Harlieke.